Spot améliore la sécurité des collaborateurs (cas dans l’industrie de l’énergie)

Boston dynamics National Grid

  Boston Dynamics – National Grid

Les compétences du robot Spot peuvent aussi être utiles dans les environnements nécessitant des tâches d’inspection quotidiennes. L’utilisation des payloads fournis par Boston Dynamics, comme la caméra 360° ou le LiDAR lui confèrent également de nouvelles capacités de détection.

Ces usages ont été expérimentés par le géant américain de l’énergie National Grid afin d’inspecter le transformateur à haute tension de Sandy Pond. Équipé du bloc Spot CAM+IR, une caméra 360° combinée à une caméra PTZ (Pan-Tilt-Zoom) munie d’un zoom optique x30 et d’une caméra thermique, le robot a pour mission de monitorer le refroidissement et le bon fonctionnement des installations.

Actuellement, National Grid utilise un système de caméra thermique fixe pour surveiller le site mais cela pose un problème d’angles morts. La mobilité de Spot lui permet de facilement se mouvoir dans cet environnement et de couvrir les zones non visibles sur les caméras fixes afin de détecter les fuites du système de refroidissement et les points chauds qui pourraient causer des dégâts au système. Le mode Autowalk de Spot (le robot joue une mission préenregistrée de manière autonome) se révèle particulièrement intéressant dans ce cas de figure car il permet une reproductibilité efficace des inspections sans qu’un opérateur ait besoin de contrôler le robot à chaque fois.

Avant de déployer le robot au cœur du transformateur, des études ont été réalisées afin d’étudier les interactions possibles avec les champs magnétiques induits par la présence des hautes tensions sur le site et l’électronique interne du robot. Ces contraintes sont à prendre en compte lors de la mise en place d’un robot dans ce type d’environnement.

National Grid envisage de déployer Spot sur d’autres sites 

Cette expérimentation s’est révélée concluante et National Grid envisage de déployer Spot sur d’autres sites afin d’effectuer de la collecte d’information optique et thermique tout en ajoutant un niveau de sécurité dans les missions d’inspection des équipements réalisées par les équipes opérationnelles sur site.

Pour répondre aux mêmes problématiques, le fournisseur d’énergie Ontario Power Generation (OPG) a également déployé le robot quadrupède au sein de sa centrale nucléaire de Darlington. En service depuis décembre 2020, le robot inspecte les zones difficiles d’accès et dangereuses comme les chaufferies, les salles de modérateurs, les conduits de décompression et les tunnels de transport des combustibles. L’installation d’un capteur de radiations combiné à la caméra Spot CAM à vision 360° a permis au robot de relever facilement ce nouveau défi. Piloté à distance par les ingénieurs de la centrale, il éloigne les travailleurs des risques d’exposition inutiles tout en économisant sur les coûts et le temps. En effet, les tâches de collecte de données, jugées particulièrement chronophages, se focalisent désormais sur leur analyse, pour une meilleure efficacité opérationnelle.

Ces deux cas d’usages dédiés à l’inspection au sein de sites industriels sensibles montrent que le robot Spot est utile dans une démarche de sécurisation des personnes et dans une stratégie d’optimisation des temps de collecte de données (donc gain économique), que ce soit dans l’industrie des énergies ou dans d’autres secteurs industriels.

Spot tablet Boston dynamics

  Boston Dynamics – National Grid

DEMANDER UNE DÉMO DE SPOT

Contactez-nous
Spot, un robot entièrement configurable
Boston Dynamics améliore les capacités de Spot