03.06.2020 | Intuitive Robots | Premier article d’une série de posts dédiés aux robots sociaux et leurs différents usages rédigés par les membres d’HERA.

ROBOTS CONTRE COVID-19

COVID-19

Comment les robots sociaux peuvent-ils aider les entreprises à combattre la pandémie?

cruzr robot ubtech robotics

De nombreuses entreprises ont prévu d’intégrer les robots dans leurs stratégies à long terme, mais en cette période d’incertitude, le COVID-19 a contraint les organisations à trouver des solutions nouvelles et innovantes pour lutter contre la pandémie et surtout pour protéger leurs employés et leurs clients. Parmi les robots récemment déployés, on retrouve souvent les robots sociaux, où leurs nombreuses fonctionnalités ont été mises à contribution.

Pour rappel, un robot social tel que Pepper (Softbank Robotics) ou Cruzr (UBTECH Robotics), est un robot autonome qui interagit et communique avec des humains en suivant les comportements sociaux liés à son rôle, ce qui inclut notamment l’aspect conversationnel. Dans ce contexte sanitaire, ces robots présentent de nombreux atouts pour les entreprises, qui cherchent à identifier les moyens de communiquer de l’information utile en temps réel, tant au personnel qu’à la clientèle et d’adapter le parcours d’achat, tout en minimisant les risques de transmission du COVID-19.

S’appuyer sur la conversation pour limiter les contacts physiques

A l’image des enceintes connectées et autres assistants virtuels, les robots sociaux sont aujourd’hui capables de traiter le langage des humains de manière précise, de comprendre leurs intentions et de fournir des réponses adaptées à leurs requêtes. Ces nouvelles fonctionnalités sont désormais accessibles aux robots grâce à l’intégration de chatbots, conférant aux robots une véritable capacité de conversation avec les humains, le tout en plusieurs langues, 24h/24, 7j/7. Les avantages d’intégrer les chatbots aux robots sont nombreux. Grâce au « machine learning » dont ils sont pourvus, ces nouveaux agents conversationnels apprennent des conversations (avec l’aide d’humains en coulisse) afin de s’améliorer constamment. 

Car c’est une certitude, l’interaction vocale avec les machines va devenir un des moyens privilégiés de communication, qui plus est dans un contexte où on s’oriente vers le “tout sans-contact”. 

© Photo UBTECH

pepper robot covid-19 pandemic

© Photo REUTERS

Des cas d’usages illimités, utiles et adaptables

Dans le contexte d’épidémie de covid-19, la définition des cas d’usage avec les robots sociaux doivent répondre à un double objectif :

Premier objectif

Quelque soit le secteur d’activité, le robot doit informer sur les bons gestes à adopter dans les lieux d’accueil du public :

  • Rappeler les pratiques d’hygiène, de gestes barrière, de port du masque et de distanciation sociale, que ce soit aux salariés ou aux clients, le tout de manière ludique et répétée
  • Détecter la présence de masque, vérifier que les distances sont respectées (grâce aux caméras du robot)
  • Répondre aux questions des visiteurs sur la réorganisation des lieux d’accueil et des parcours clients, les différentes mesures prises par les entreprises…

Second objectif

Afin d’apporter une réelle valeur ajoutée dans l’usage du robot, le but est d’adapter ses fonctionnalités au domaine d’activité, mais surtout à l’organisation elle-même. Pour illustrer ces propos, quelques exemples d’usage dont les contenus peuvent être accessibles à la voix , limitant notamment les contacts répétés avec la tablette du robot.

RETAIL

➔ Procéder à l’enregistrement de commandes avant envoi vers un opérateur humain (connexin Système d’information)
➔ Proposer des services sans contact comme le paiement ou l’identification d’un produit (scan du code barre, QR code…)

➔ Accélerer l’expérience de shopping en aidant les clients à trouver rapidement des produits et leurs emplacements (avec possibilité de navigation), vérifier la disponibilité d’un produit
➔ Demander de l’aide à l’équipe de vente via le robot (notification via l’envoi d’un SMS par exemple)

© Photo UBTECH

HÔTELLERIE

➔ Assurer le checkin/checkout (connexion au système d’information de l’hôtel)
Réserver et payer des services hôteliers (lecture de la carte de chambre, mise à jour automatique de la facture…)

FAQ, présenter les services et les chanagements d’organisation
➔ Guider et orienter les clients vers des points d’intérêt de l’hôtel grâce à la navigation du robot

© Photo Avatarion – Hotel Opera

SANTÉ

➔ Notifier un service ou un professionnel de l’arrivée d’un patient
➔ Réaliser des visio-conférences avec les patients (Robot Avatar)

➔ Détecter les masques, la température et la distanciation sociale
➔ Pré-diagnostic et questionnaire pour une prise en charge plus efficace à l’entrée

© Photo Université de Buxelles – UZ Brussels

De nombreux usages sont encore à inventer

Pour conclure, ces quelques exemples d’usage démontrent la capacité des concepteurs de robots et des éditeurs d’applications à adapter rapidement les fonctionnalités des robots afin de répondre aux enjeux du moment, ce qui en temps de crise peut se révéler très bénéfique pour bon nombre de secteurs.

Évidemment, ne vous attendez pas à ce que les robots remplacent purement et simplement les humains au travail, ils sont avant tout complémentaires dans bon nombre de missions, où leur assistance dans les tâches quotidiennes peut se révéler fortement bénéfique, tout en assurant une meilleure protection face au virus.

HERA logo

En savoir plus sur HERA
Suivez-nous sur les réseaux sociaux @HERA